Sans Titre, 2017
photographies et  vidéo HD, couleur, son

Au-delà de son questionnement sur la disparition et l’effacement, Sans titre met en exergue les liens entre le travail de gravure et de photographie dans leur rapport à la lumière ainsi qu’au noir - la manière dont émergent les formes et l’espace qui se rattache à l’image. Le glissement de l’image d’un état à un autre pousse le réel  jusqu’au trouble et révèle une picturalité proche de la peinture. La série répond à des codes picturaux comme ceux de la nature morte. L’image,  jusqu’aux limites de la vision. La photographie digitale évoque cette notion : la saturation provoque la disparition. 
Beyond the questioning about disappearance and erasure, Sans titre highlights the links between the technique of engraving and photography, both related to light as well as to blackness - how shapes and forms emerge and how space integrate the image. The shift of the image from one state to another enhances the impression of reality to its paroxism - to a point of confusion. It reveals a picturality close to painting which reminds the codes of style painting e.g. still life. The image is taking its way to the limits of vision. Digital photography evokes this notion: saturation causes disappearance.

Back to Top