Border — extrait de la série, photographies argentiques, 2019
Border se construit au cours de voyages, par la recherche d’une forme d’ouverture dans le paysage. Ces espaces délimités par des frontières s’imposent par leur fort impact visuel. À partir de ce constat, nous questionnons les limites dans la composition même de nos images pour faire correspondre les étendues qui s’offrent au regard et les marges de territoires plus intimes. En opérant le passage vers une zone «autre», nous voulons questionner les zones de transition qui existent dans une image. 
Border is built during travels, looking for a form of openness in the landscape. These spaces delimited by borders are essential by their strong visual impact. From this observation we question the limits in the very composition of our images to match the expanses that are available to look and the margins of more intimate territories. By making the transition to an "other" zone, we interfere with the transitional zones which exist in an image.
Back to Top